Robert Charbonneau, Designer et inventeur

Membre de l'Association des Designers Industriels du Québec (ADIQ)

SYSTÈME DE GABARITS

SYSTÈME DE GABARITS

SYSTÈME DE GABARITS

DÈS QU'ON DOIT FABRIQUER UNE PIÈCE À RÉPÉTITION ET DE MANIÈRE PRÉCISE, UN GABARIT S'AVÈRE TRÈS UTILE ET PARFOIS ESSENTIEL. QUAND ON PENSE À QUEL POINT IL PEUT ÊTRE DIFFICILE DE JUSTE FRÔLER LA PERFECTION DU PREMIER COUP, TRAVAILLER SANS GABARIT, C'EST UN PEU COMME NE FAIRE QUE DES NUMÉRO UN.

 

IL Y A AUTANT DE TYPES DE GABARITS QU'IL Y A DE TÂCHES RÉPÉTITIVES À ACCOMPLIR. DANS CERTAINS CAS, UNE SIMPLE BUTÉE OÙ S'APPUYER PEUT SUFFIRE. TOUT DÉPEND DU DEGRÉ DE PRÉCISION RECHERCHÉ. CEPENDANT, LORSQUE DES PIÈCES DOIVENT ÊTRE INTERCHANGEABLES, VAUT MIEUX ÉVITER LES APPRÉCIATIONS VISUELLES.

 

UN AUTRE AVANTAGE NON NÉGLIGEABLE D'UN GABARIT, C'EST QU'IL LIBÈRE LA PENSÉE ET AIDE AINSI À SE CONCENTRER SUR L'OPÉRATION DANS SON ENSEMBLE PLUTÔT QUE DE FOCUSSER SUR UN DÉTAIL. DE PLUS, UN CHANGEMENT D'OPÉRATEUR N'INFLUERA PAS SUR LA PRÉCISION. MÊME CHOSE POUR LE TEMPS DE L'OPÉRATION QUI DEVRAIENT RESTER SENSIBLEMENT LE MÊME.

Différents types de gabarits:

 

• Le modèle le plus élémentaire est sans doute la simple pièce guide qui sert à positionner des trous, par exemple.

 

• Pas beaucoup plus évolué, il y a le patron (rigide) qui sert à dessiner ou à découper une forme quelconque. Il peut aussi comprendre des marques, des repères à transposer. C'est le genre de gabarit qu'on utilise dans l'industrie du canevas ou encore dans l'ébénisterie avec une toupie. Il est normalement en 2D, mais une variante en 3D est aussi possible.

 

• Mieux, il y a le gabarit ajustable (Exemple A) qui, tout en étant dédié voire greffé à un appareil, permet un positionnement à volonté, mais en restant dans un déplacement sur deux axes.

 

• Pour le positionnement de pièces sur 3 axes, on peut utiliser une matrice pour y encastrer la pièce à travailler. Dans l'exemple B, il y a une série de matrices interchangeables qui s'installent sur un réceptacle fixe.

Exemple A:

Ici, ce gabarit est en fait un système de guides ajustables. Sur le plan du principe, les deux remplissent sensiblement le même rôle soit faire en sorte la répétition précise d'une opération.

 

Ce système se greffe à une presse perforeuse dédié à l'origine à un autre type d'opération. Il permet d'étendre les possibilités de l'appareil avec un guide de profondeur ajustable ainsi qu'un ajustement latéral. La table de travaille est à longueur variable de manière à accepter autant les longues pièces que les plus courtes et en trois à la fois dans le cas présent. C'est un système simple et conséquemment peu dispendieux.

L'exemple suivant est un système dédié à une perceuse à colonne. Dans le cadre d'un projet en développement, plusieurs pièces spéciales étaient nécessaires pour réaliser le prototype. Une pièce maîtresse de chacune a d'abord été réalisée par impression 3D, puis reproduite par moulage pour obtenir les quantités nécessaires. Chacune comportaient une série de trous à percer selon des positionnements précis sur des pièces aux formes particulières.

 

Il y a d'abord un dispositif qui se fixe au plateau de la perceuse par le centre et de chaque côté. Il sert de réceptacle pour une série de disques interchangeables dont chacun comporte une matrice pour déterminer les positions relatives des pièces à percer.

 

Évidemment, ce système en ABS est adéquat pour une petite production. Pour un usage intensif, il faudrait passer à un matériau plus résistant comme l'aluminium ou l'acier. Il est certain que pour un prototype, l'usinage serait dispendieux. Cependant, dans le cadre d'une production manufacturière, un bon système de gabarits devrait plutôt produire des économies tout en assurant une meilleure exécution du travail. L'impression 3D demeure une façon rapide et économique de tester un design avant de passer à une fabrication industrielle.

Robert Charbonneau, Designer et inventeur

438-808-5121

robert@cdesign.ca