Robert Charbonneau, Designer et inventeur

Membre de l'Association des Designers Industriels du Québec (ADIQ)

GUIDE D'ASSEMBLAGE

GUIDE D'ASSEMBLAGE

GUIDE D'ASSEMBLAGE

L’EXPÉRIENCE M’A APPRIS QUE LE DICTON UNE IMAGE VAUT MILLE MOTS EST BIEN VRAI. ENCORE FAUT-IL CEPENDANT QUE CETTE IMAGE COMMUNIQUE BIEN CE QU’ELLE DOIT.

 

LORSQU’IL S’AGIT D’EXPLIQUER À UN CLIENT COMMENT FAIRE UNE CHOSE, ON SE DOIT D’ÊTRE AUSSI UNIVERSEL QUE POSSIBLE. LES MOTS ONT UN SENS, MAIS PAS TOUJOURS LE MÊME POUR TOUS. LES GENS ONT SOUVENT TENDANCE À INTERPRÉTER LES MOTS. EN PARLANT, REMARQUEZ QUE CEUX QUI CHERCHENT À COMPLÉTER NOS PHRASES SE TROMPENT LA PLUPART DU TEMPS. LE CERVEAU A TENDANCE À FAIRE DES RACCOURCIS. DANS UN ROMAN, QU’ON N’AIE PAS TOUS LA MÊME IMAGE MENTALE EST NORMAL. UNE EXPLICATION TECHNIQUE, AU CONTRAIRE, DOIT ÊTRE COMPRISE DE FAÇON CLAIRE ET EN LAISSANT PEU DE PLACE UNE INTERPRÉTATION ERRONÉE.

 

EN FAIT, DANS LA POPULATION, CEUX QUI PEUVENT COMPRENDRE UN TEXTE EXPLICATIF SONT EN MINORITÉ. MÊME UNE PERSONNE ÉDUQUÉE PEUT TROUVER ÇA ARIDE ET C’EST D’AUTANT PLUS VRAI SI ELLE NE MAÎTRISE PAS LA LANGUE. UNE IMAGE PEUT PLUS AISÉMENT FRANCHIR LES BARRIÈRES. QUI N'A PAS DÉJÀ DIT: « VEUX-TU QUE JE TE FASSE UN DESSIN? » À QUELQU'UN QUI NE COMPRENAIT PAS?

IL Y A PLUSIEURS TYPES DE DOCUMENTS QUI, D’UNE CERTAINE FAÇON, S’APPARENTENT AU GUIDE D’ASSEMBLAGE ET QUI NÉCESSITENT OU DU MOINS, TIRENT AVANTAGE DE L’ILLUSTRATION DES PROPOS. EN FAIT, QUAND ON S'EFFORCE DE DÉCRIRE UNE IMAGE AVEC DES MOTS, C’EST QU’ON SERAIT GÉNÉRALEMENT MIEUX AVEC L'IMAGE. L’IDÉAL EST MÊME DE POUVOIR SE PASSER DE MOT. DANS CE CAS, MÊME UN ILLETTRÉ DE LANGUE ÉTRANGÈRE PEUT COMPRENDRE.

 

J’EN AI DÉJÀ DIT BEAUCOUP. PLACE AUX IMAGES.

Sans aucun mot, simplement en montrant la vue explosée et l'assemblage final, on obtient un schéma universel. Les couleurs prononcées aident à bien distinguer les différents éléments.

Ci-bas, plutôt que d'utiliser une vue explosée, il s'avérait préférable de recourir à la transparence au cours d'une séquence d'assemblage.

Ci-bas, c'est une modélisation 3D qui illustre le mieux la position relative des pièces incluant toutes les vis et éléments d'un tiers. Toutes les pièces étant également identifiées, ça facilite les commandes de pièces de remplacement.

Ci-haut, une simple coupe 2D suffit pour illustrer l'assemblage et ses éléments.

Ci-bas, une variante en coupe 3D, donnant une vue d'ensemble d'un principe.

Robert Charbonneau, Designer et inventeur

438-808-5121

robert@cdesign.ca