Robert Charbonneau, Designer et inventeur

Membre de l'Association des Designers Industriels du Québec (ADIQ)

Je n'en suis pas certain, mais je crois le dauphin est le premier effigie que j'ai fait. C'était pour un fabricant de piscines du même nom. Il y a eu plusieurs copies par la suite, mais le client n'a payé que pour l'original. Quand je disais que ça avait été instructif...

La bouteille de Martini, c'est au début des années'80. J'avais engagé un artiste-illustrateur pour réaliser les étiquettes à partir d'une projection de diapositives, au pinceau et au "airbrush". De nos jours, il suffit d'envoyer un fichier pdf par courriel  pour faire imprimer par sublimation.

C'est en 1988, la station de radio CKOI à Montréal souhaitait faire un bon coup pour le 1er avril et on m'avait commandé une "soucoupe volante". L'idée était de l'installer sur un petit îlot près du Pont Champlain. On misait sur la curiosité et la crédulité pour créer un événement. Malheureusement, le 1er avril tombait le Vendredi Saint et le pont était désert.

Ce projet m'avait été commandé par une entreprise de chauffage et climatisation. C'était pour le Salon de l'Habitation, en 1983. Ils avaient un immense kiosque de 24 mètres (80') de façade et souhaitaient avoir un élément attractif en rapport avec la ventilation.

 

Le concept consistait à faire circuler du duvet dans un tube de PVC clair. Ce dernier serpentait sur trois axes tel qu'illustré en rouge. Les deux bouts du tube émergeaient d'une base lumineuse et des spots faisaient ressortir les flocons de duvet. L'expression des gens en témoigne, c'était attractif et peut-être même un peu trop.

Cette photo a été prise un dimanche après-midi et il y a foule. On peut remarquer que les trois représentants sont assis et jasent entre eux. Quand on les approchait, la question qui revenait le plus souvent était: "C'est quoi ça?"

Réalisée à des fins décoratives, cette montgolfière, se distingue des deux autres, par le fait que chaque fuseau est proéminent. À l'intérieur, il y a un réseau cordes qui empêchent les vallées de se déployer.

Sur l'illustration, on peut voir de la vapeur s'échapper de la tasse. C'est qu'elle venait avec au petit chauffe-eau pour simuler la réalité d'un café chaud. On aurait pu aussi faire émaner son arôme. Cependant, comme ça se passait essentiellement dans des centres de ski, pour des raisons de logistique, je crois qu'on a utilisé le chauffe-eau qu'une seule fois. (1987)

FACE

COUPE

C'est hélas la seule photo que j'ai retrouvée. En 1985, on ne traînait pas une caméra HD dans sa poche. Cette photo ne montre pas ce que le concept était, c'est-à-dire un kiosque.

Note:

Pour ceux que la chose intéresse, je vous recommande de visiter le site d'une artiste québécoise qui fait de très beaux gonflables: airbulle.qc.ca

Effigies et Éléments décoratifs

Je n'ai jamais vraiment cherché à développer ce marché. En fait, pour la plupart des projets de ce type, je n'ai aucun souvenir de la manière qu'ils sont arrivés à moi. Les effigies gonflables étaient alors un domaine encore peu développé. Une entreprise de la Californie faisaient des choses très impressionnantes, mais au Québec, j'ai été le premier. Depuis, les designers de gonflables se sont multipliés et rivalisent d'imagination et de dextérité. Il est certain que l'ordinateur est un outil précieux de création, mais ça ne fait pas tout. Pour moi, qui a une approche plutôt mathématique, c'est parfait. Cependant, pour la création d'effigies ou d'éléments décoratifs, c'est souvent davantage un travail de sculpture, plus artistique que ne l'est le travail sur des structures gonflables de type bâtiment.

 

Quoiqu'il en soit, j'ai eu l'occasion de réaliser quelques projets généralement amusants et instructifs, parfois payants aussi. Faire un gonflable, c'est de réaliser une forme géométrique en tenant compte des lois de la physique applicables. La grosseur et l'usage n'entrent pas en ligne de compte. Mon écran a toujours la même grandeur.

 

Les projets que je présente ici n'ont en commun que le fait d'être gonflables. C'est bien avant l'arrivée de l'ordinateur personnel. Ça fait longtemps et mon souvenir est fragmenté. Chacun des projets a été comme une sorte d'aventure. Pour certains, j'ai souvenir de la fabrication, pour d'autres c'est davantage des anecdotes que je retiens.

Robert Charbonneau, Designer et inventeur

438-808-5121

robert@cdesign.ca